novi62

[Reconstitution Historique - Désert 1941] Dans l'enfer de Sidi Rezegh

Dans l'enfer de Sidi Rezegh (Novembre 1941)

 

 

7th+support+group+vs+21+pz+division.JPG

 

Après l’échec de l’opération BattleAxe visant pour les britanniques à lever le siège de Tobrouk, les belligérants sont affaiblis et attendent de se renforcer avant de passer à l’offensive. L’été verra les deux camps se mesurer sans réels combats. A la suite du fiasco britannique, le général Archibald Wavell (alors commandant en chef des opérations au Moyen-Orient) est affecté en Inde et est remplacé par le Général Claude Auchinleck (alors en faction en Inde).

Il va entreprendre de réorganiser totalement la 8th Army en vue de sa grande opération pour reprendre la cyrénaïque aux mains de l’Afrika Korps, l’opération Crusader !
Ce dernier possède le soutien du premier ministre, Sir Winston Churchill, ce qui va grandement l’aider dans sa tâche de réorganisation : l’aide américaine lui est disponible dans des délais très brefs. Le matériel américain va venir combler une bonne partie des pertes engendrés lors de BattleAxe, et les équipages de blindés britanniques perçoivent de nombreux M3 Stuart. Le char d’infanterie Matilda II est quant à lui devenu obsolète par sa conception et son utilisation dans les étendues désertiques. Les régiments blindés reçoivent alors le nouveau char d’infanterie, le char Valentine. A la date du 25 Octobre 1941, toutes les unités britanniques sont au complet et parés pour Crusader, ce qui représente 735 chars, 118 000 hommes et plus de 730 avions (616 en état de combattre).

 

British_Generals_1939-1945_E8454.jpg

Major Général Jhon "Jock" Campbell (à gauche) et le Général Claude Auchinleck (à droite)

 

De son coté, le Général Erwin Rommel, commandant de l’Afrika Korps, renforce également ses effectifs : il dispose de 2 Panzer-divisionen (la 15.Panzer-Division et la 21.Panzer-Division), de la 90. Leichte Afrika Divsion et commande 5 divisions d’infanterie italienne, (Bologna, Trento, Pavia, Brescia et Saviona), la division blindée « Ariete » et la division motorisée Trieste, ce qui représente 65 000 soldats allemands et 56 000 soldats Italiens, 414 blindés, et avec le soutien de la Luftwaffe, 536 avions (342 en état de combattre).

Toutefois Rommel ne possède aucun renfort et doit en cas d’opération majeure, engager la totalité de ses forces disponibles. Le rapport de force, surtout en termes de blindés peut paraitre très désavantageux pour l’Afrika Korps mais les Panzer III et IV sont supérieur à la plupart des blindés que peut aligner la 8th Army.

De plus, Rommel à sa disposition de très nombreux canons anti-char, notamment les PaK 38 de 50mm ou encore les canons anti-aériens de 88mm, redoutable dans la lutte antichar.

 

Le plan du général Auchinleck consiste en la destruction pure et simple des forces de l’Axe dans la région de la cyrénaïque. Son axe principal d’attaque sera la région de Tobrouk, toujours assiégé et encerclé par les forces italiennes et allemandes depuis le 10 Avril 1941.

Le 13th Corps devra tenir la frontière égyptienne afin de prévenir toute (contre-)offensive de l’Axe tandis que le 30th Corps devra envelopper les forces ennemies par le Sud en direction de Tobrouk.
Lorsque la 7th Armoured Division, les « desert rats », sera suffisamment proche de Tobrouk, la 9th division d’infanterie australienne, alors encerclé dans Tobrouk, devra tenter une sortie et les rejoindre. Puis les troupes britanniques continuent le plus en avant possible pour repousser le plus loin les forces germano-italiennes.

 

 

 

Sans concertation aucune, les plans allemands se déroulent sur le même segment du front : Tobrouk.

La ville tient depuis maintenant 7 mois aux assauts de l’Afrika Korps, et cette dernière a cruellement besoin du port de Tobrouk : c’est le seul port en eau profonde de la région et assez important pour recevoir les convois de ravitaillement.

Les forces australiennes assiégés prélèvent un lourd tribut dans le parc de matériel et font énormément de victimes parmi les rangs allemands. Le ravitaillement des assiégés se faisant par la marine royale britannique, des troupes toujours fraîches parviennent en première ligne

Un ravitaillement qui fait d’ailleurs cruellement défaut à la machinerie allemande : la Royal Navy coule la plupart des convois allemands, et l’île de Malte sous contrôle britannique complique encore la vie du marin Allemand. Seuls quelques convois passent, permettant d’offrir une bouffée d’air au fantassin allemand ou italien, mais impose à Rommel de mettre ses troupes sur la défensive en attendant d’avoir une logistique fiable avant de lancer une offensive.

Erwin Rommel se doute que Tobrouk présente autant d’importance à ses yeux qu’aux yeux de l’état-major britannique, et il pense que les forces du Commonwealth vont tenter de lancer des attaques de diversions afin de le détourner de la ville. Il fait donc savoir à son état-major qu’il ignorera toute attaque à l’Est car Tobrouk est l’objectif vital. Il est alors loin de se douter qu’une offensive majeure est en cours de préparation au même endroit qu’il a choisi pour sa propre offensive.

 

PREMIÈRE ATTAQUE

 

Lors de la préparation de l’offensive britannique, de grand rassemblement de troupes véhicules et matériels vont se former et se déplacer le long du front jusqu’à rejoindre leur position pour le début de Crusader. Fait rare, les forces allemandes ne détectent absolument pas ces mouvements, et sont donc « aveugles » sur les forces en présence en face. Le renseignement Allemand parvient bien à capter des messages épars évoquant une grande offensive, mais rien de bien concret.

Rommel souhaite quand même vérifier les messages captés, et envoie la 21.Panzer-division au sud de la localité de Sidi Barrani, afin de mener des missions de reconnaissances. Cette dernière ne va rencontrer aucuns dépôts de ravitaillements, ni de concentrations de forces. Elle va relever le fait que des préparatifs sont en cours sur les positions anglaises, mais trop bénins pour signifier une quelconque offensive.

L’attaque britannique va donc être une surprise totale pour le Renard du désert.

 

British Generals 1939-1945 E6661.jpg

Le Général Alan Cunningham

 

Le 15 novembre, d’importants orages transforment le désert en bourbier, rendant les terrains d’aviations totalement inutilisables.

Tôt le 16 novembre, dans la nuit encore présente, les unités britanniques commencent leur progression vers le « Wire » (ancienne ligne de défense italienne sur la frontière égyptienne) sans aucuns repères visuels.

Les premiers points de résistances sont atteints au milieu de la journée (des postes avancés qui opposent une forte résistance) mais l’intervention de la 7th brigade ainsi que le 2nd Royal Armoured Régiment permettent de forcer le passage.

Les premiers prisonniers allemands sont faits par le 7e régiment de Hussards, lors de la rencontre avec une colonne de l’Aufklärungs Abteilung 33. 2 engins blindés, 6 camions et 15 soldats sont faits prisonniers.

Les autres unités blindées britanniques avancent sans encombre ni résistance. Seul la 22th Armoured Brigade, peu habituée aux conditions climatiques du désert, doit s’arrêter à 15 kilomètres de son objectif.

Le moral des troupes britanniques est au maximum : les objectifs du jours sont atteint sans déplorer de pertes vers les horaires fixés.

Coté Allemand, personnes ne se doute de l’offensive en cours : seuls des messages de la 21.Panzer-Division mentionnant une présence de patrouille plus conséquente que d’habitude présagent de l’offensive. Rommel ne se doute donc pas du déploiement des troupes anglaises et des premières étapes de l’offensive, et reste concentré sur Tobrouk.

Le 17 Novembre, Cunningham change le plan d’attaque des 22th et 7th armoured brigade. Il ne sait pas où se trouvent les forces ennemies, donc il souhaite libérer Tobrouk sans détruire les forces blindées adverses. Les 2 unités qu’ils envoie sont pour la première équipé de vieux matériel et l’autre inexpérimenté. Les brigades poursuivent donc vers Tobrouk. La 22th armoured brigade (en tête) rencontre les premières positions de la division blindée italienne « Ariete ». Les M13/40, malgré l’ancien matériel anglais opposé, recule de 5 kilomètres au Sud-Est de Bir el Gubi. Suite au recul initial, les forces italiennes parviennent à enliser l’attaque. Le sable du désert est jonché de carcasses blindés. Les pertes italiennes sont de 34 chars, majoritairement des M13/40, 12 canons et 200 Bersaglieri (fantassin italien) tués, blessés ou disparus. Les pertes britaniques sont inconnus pour cette attaque. 

A 16h30, une autre attaque britannique se heurte à un champ de mines. Pris sous le feu de l’artillerie Italienne, les pertes s’alourdissent.

Le 3rd Sharpshooters Bataillon tente une attaque par le Nord-Ouest mais se heurte au 132e régiment blindé italien, et ne parviens pas à passer.

A la fin de la journée, les italiens sous-estiment les dégâts infligés aux britanniques : ils comptent une cinquantaine de chars adverses détruits, alors que les britanniques indiquent en avoir perdu 75.

Le 17 Novembre est donc un échec complet pour les forces britanniques : ils perdent une grande partie de leurs chars, sans avoir seulement mis en danger les forces de l’Axe dans la région.

 

SIDI REZEGH

 

Le même jour, la 7th Armoured Brigade progresse le long de l’escarpement Sud, un promontoire Rocheux. Arrivé sur la crête, les tankistes découvrent en contre-bas la cuvette de Sidi Rezegh et son aérodrome, occupé par les Italiens.
Aucune résistance n’est opposé et les chars britanniques détruisent plusieurs avions de la Regia Aeronautica, dont certains tentaient de décoller. 19 avions, 2 camions 2 ambulances et 80 soldats sont capturés.

Après la prise de l’aérodrome, des reconnaissances sont envoyés. A l’Est, elle rencontre très vite des éléments du 361e régiment africain allemand et doit se replier. A l’Ouest, l’escadron entre en contact avec des éléments de la division italienne d'infanterie motorisée Pavia, et bats en retraite.

La 7th Armoured Brigade se retrouve donc isolé sur ses flancs et son avant pour la défense de l’aérodrome. Seul un soutien léger, composé d’un peu d’infanterie et de quelques canons d’artillerie, viens renforcer la défense de l’aérodrome.

Au commandement Allemand, les réactions commencent à arriver. La 21.Panzer-Division est enfin autorisée à se déplacer vers le Sud.

 

Vue de l'avion.
Fiat G.50 capturé sur l'aérodrome de Sidi Rezegh

 

17 Novembre 1941 :

Un panzergruppe est créé, composé de 15 Panzerkampfwagen IV, 64 Panzerkampfwagen III, 32 Panzerkampfwagen II et 18 pièces d’artillerie. Il porte le nom de « Stephan », du nom du commandant du 5.Panzer-Regiment d’où une partie de ce matériel est tiré.

Le Panzergruppe « Stephan » est dépêché dès sa création au Sud. Il rate son interception de la 7th Armoured Brigade (plus à l’Ouest) et tombe sur la 4e Armoured Brigade, en réserve entre le 13th et 8th Corps.

La disposition géographique de la 4e Armoured Brigade est comme suit : le 8e régiment de Hussars à gauche, le 5e Royal Tank Regiment à droite et le 3e Royal Tank Regiment en réserve.

Le 5e RTR, totalement surpris par l’arrivée d’une centaine de Panzers, est engagé immédiatement.
Le combat se déroule presque au corps à corps (dans la limite d’un combat de blindés) dans un épais brouillard de sable créé par les mouvements des engins.

Le journal de guerre du 5e RTR indique avoir perdu 23 blindés et estime avoir infligé la perte de 19 voir 26 blindés au Panzergruppe.
De son côté, le Panzergruppe indique avoir perdu 3 chars et a détruit 23 blindés.

Les chiffres ne correspondent pas, selon les belligérants, mais le journal de guerre a été écris le jour même alors que le texte allemand lui fut rédigé en 1955.

 

Le 20 Novembre, à 6h50, une cinquantaine de Panzers s’approche de la position du 5e RTR. Celui-ci doit se replier à 8h10 devant la pression. A cet instant, le 3e RTR et le 8e Regiment de Hussars entrent en piste et un combat violent s’engage. Les munitions s’épuisent rapidement, surtout pour les blindés britanniques, qui voient avec soulagement les Panzers se retirer à 9h00. Ces derniers ne se replient pas mais obéissent à un ordre du commandement allemand qui s’aperçoit que les principales forces britanniques se trouvent à Sidi Rezegh.

Pendant ce temps, la 7th Armoured Brigade campe sur ses positions près de l’aérodrome. La zbV Afrika (Division d'infanterie motorisée (Panzergrenadier) plus tard renommée en 90. Leichte Division) en profite pour renforcer ses positions et apporte 3 canons anti-char, qui détruisent 3 blindés britanniques.

De son côté, la 22th Armoured Brigade n’avance pas, car elle attend la 1re Division d’infanterie Sud-Africaine, qui ne veux pas engager ses fantassins face à des blindés là où une brigade blindée n’a pas réussi à passer.

Le général Cunningham finit par ordonner aux Sud-Africains de protéger Bir el Gubi et permets à la 22e Armoured Brigade de se retirer.
 

L’état-major allemand décide d’envoyer la 15.Panzer-Division contre la 4e Armoured Brigade.
A 16h15 les combats s’engagent avec le 3
e RTR. La mise en place de canons de 88m Flak et de canons antichars permets aux allemands d’être maitres du terrain et de repousser les chars M3 Stuart.

La 22e Armoured Brigade permets d’arrêter l’assaut allemand qui ralentissait à cause de la nuit et force les Panzer à se replier derrière un mur de canon antichars.

 

 

Bundesarchiv_Bild_101I-784-0209-15%2C_No

Un des M13/40 italiens de la division Ariete (la photo date de 1942, donc n'est pas prise à Sidi Rezegh. Notez cependant les sacs disposés à l'avant, dans ce qui semblerait être un blindage additionnel)

 

UNE DES PLUS GRANDES BATAILLES DE CHARS DE LA GUERRE DU DÉSERT

 

Le 21 Novembre, les britanniques disposent de 97 Chars M3 Stuart, 100 chars Crusader (de la 4th et 22nd Armoured Brigade) et 120 Chars Cruisers de la 7th Armoured Brigade.

Rommel se rends enfin compte de l’ampleur de l’offensive et annule son ordre d’attaquer Tobrouk. Le rassemblement de ses forces blindés lui permet de rassembler plus de 240 blindés avec en prime les blindés Italiens.

Une brigade de chars va affronter 2 Panzer-Division.

A l’aube, les forces britannique postés sur l’aérodrome repère 150 Panzer en approche de leur position, mais pas du tout où ils s’y attendaient.

Ceci arrivent du Sud. Dès le début des combats, les britanniques sont en très mauvaises posture : le commandant du 7th régiment de Hussards est tué ainsi qu’une grande partie du personnel. A 10H, le régiment a perdu la quasi totalité de ses chars.

Le combat continu toute la journée, et les blindés anglais parviennent à conserver le terrain au prix de très lourdes pertes. A la fin de la journée, la brigade accuse 20 chars en état de combattre, dont 9 isolés des lignes anglaises.

Les forces blindées allemandes accusent eux une perte de 15 blindés.

 

Le même jour, les forces assiégés de Tobrouk tente une sortie avec en fer de lance, la 32e Armoured Brigade, composé de 69 Matilda II et 32 chars Cruisers. La sortie se déroule comme prévu et les forces italiennes et allemandes reculent. Mais des champs de mines ralentissent la progression, et la défense allemande se mets en place de façon plus prononcé. De nombreux canons de 88mm sont positionnés et commencent à tailler en pièces les soldats et les chars britanniques.

Les assiégés comprennent en début d’après-midi que la sortie n’aboutira pas et se replient.

 

Le 22 Novembre, le reste des blindés présent sur l’aérodrome de Sidi Rezegh se réorganisent : ils viennent de recevoir le renfort des 22nd et 4e Armoured Brigade, et de la 2e Division d’infanterie Sud-Africaine.
Rommel veut prendre en tenaille la 7
e Armoured Brigade : au Nord, il place la 21.Panzer-Division et l’artillerie. A l’Ouest, le 5.Panzer-Regiment et à l’Est le 361e régiment africain.

Les forces britanniques n’ont aucun système de reconnaissance et sont pris totalement au dépourvu par les premier Panzer qui apparaissent.

Les panzer du 5.Panzer-Regiment pénètre sur l’aérodrome malgré les tirs antichar.
La 22
e Armoured Brigade est immédiatement déployée et un combat intense se déclenche.

Les pertes britanniques sont très lourdes : plus de 100 chars Crusader sont détruits en moins d’une journée. Il ne reste que 34 chars à la 22e Armoured Brigade au soir.

fraybentoshf5.jpg

Un des chars Crusader de la 7th Armoured Division à Sidi Rezegh

 

Voici un extrait du journal de guerre de la 22nd armoured brigade :

 

"La brigade avance, le 5e régiment royal de tank (Royal Tank Regiment) à droite, le 3e RTR à gauche et le 8e régiment de Hussards en réserve.
La situation à l'arrivée de la brigade est des plus obscures.
L'aérodrome, qui s'étend au centre d'une large dépression, est couverts de débris. L'ennemi semble être dans le coin nord-ouest, le Support Group et la 22e brigade au sud.
L'effectif de la brigade est à ce moment de 108 chars. A notre arrivée, le commandant de la 7e division blindée explique la situation au chef de notre brigade qui décide d'attaquer l'aérodrome avec le 5e RTR à droite et le 3e RTR à gauche. Les régiments doivent entreprendre un mouvement tournant vers le sud de l'aérodrome.
Cette attaque est considérablement gênée par la poussière, un bombardement puissant et une absence complète d'informations sur ce qui se passe vraiment sur l'aérodrome.
Le 3e RTR parvient bien à entrer en contact avec du personnel de la 22e brigade sur l'aérodrome mais ne peut obtenir aucune information concrète."


Après cette attaque où plusieurs chars sont perdus, les régiments se regroupent au sud de l'aérodrome.

Au crépuscule, les Panzer se retirent. Ils arrivent à court de munitions, après une journée entière de combats.

La 7e Armoured Division n’aligne plus que 100 chars Stuart et une cinquantaine de chars Cruisers, alors qu’une semaine avant les effectifs comprenaient 477 blindés.

La nuit ne signifie pas le répit, et la 4e brigade va l’apprendre à ses dépends.
 

En effet, Crüwell décide sans l’avis de Rommel de lancer la 15.Panzer-division à l’offensive.
La 4e Brigade reçoit le choc de front et est totalement surprise : ne sachant pas exactement où se trouvent les unités alliées, ils tirent des fusées éclairantes pour se signaler mais ce sont les Panzer qui se présentent !

L’état-major de la brigade est capturé et avec les premières (maigres) contre-attaques britanniques (la brigade ne possède plus que 40 blindés) les Panzer se replient un peu plus loin.

 

Le général Cunningham (chef de la 8e Armée) apprend les lourdes pertes blindées de son offensive et imagine le pire scénario pour ses troupes. L’enthousiasme de l'état-major passe de l'optimisme à la douche froide. Il demande au Général Auchinleck de venir sur le front.

 

Le dimanche 23 novembre, Rommel veut une ultime offensive qui lui permettra de vaincre définitivement la 7e Armoured Brigade. L'infanterie allemande restera au Nord de l'aérodrome, tandis que les 15. et 21.Panzer-Division devront contourner les britanniques par le Sud. Les italiens de la division Ariete devront attaquer depuis l'Ouest.

Les forces britanniques ainsi encerclés seraient irrémédiablement détruites.

Dès le début de l'assaut, un convoi britannique tombe sous le feu des Panzer. Une centaine de camions brûlent et sèment le désordre dans les rangs britanniques. Les forces allemandes pénètrent alors dans la cuvette pour détruire les dernières forces. La situation est critique pour les britanniques, qui se préparent à vendre chèrement leur peau.

Ils réunissent leurs derniers blindés et l'infanterie Sud-africaine en soutien, offrent une résistance opiniatre. Vers 16h30, les lignes Sud-Africaine sont débordées et les forces britanniques se replient. Elles continuent néanmoins leur résistance face à la pression qu'exercent les panzer.

 

8519091070_4133737b39_z.jpg

 

Extrait du journal de marche de la 22e Armoured Brigade : 

 

"Bien que les éléments de tête de l'attaque blindée allemande soient parvenus jusqu'au campement sud-africain, notre charge a arrêté l'avance ennemie et permis le repli du gros de la force sud-africaine.
Le dernier assaut dans le camp et au milieu des chars allemands a été saisissant.
Le lieutenant-colonel Carr était à la tête de l'attaque:
Vers la fin, son char a été incendié mais avec le major Kidston, ils sont montés dans d'autres chars pour continuer la charge. (...) D'après ce que nous avons pu voir, notre dernière charge dans le flanc droit de l'ennemi lui a causé des pertes beaucoup plus lourdes que lors des engagements précédents. Les artilleurs sud-africains ont été magnifiques. En tout cas, nous avons détruit 30 à 40 chars ennemis et nous avons laissés 10 de nos chars sur le terrain

 

 

screen-shot-2016-11-23-at-12-49-16

Panzer en flammes du 8.Panzer-Regiment de la 15.Panzer-Division en Novembre 1941. Très probablement lors des assauts sur Sidi Rezegh

 

 

Von Mellethin avoue que les forces blindées allemandes accusent une perte de près de 70 Panzer sur la journée. La 7e Division blindée ne compte plus que 60 chars, mais Rommel n'a qu'un peu moins de 100 Panzer pour l'ensemble de ses troupes.

Suite à la demande de Cunningham, le Général Auchinleck arrive sur le front, et lors d'une entrevue, le chef de la 8e Armée demande la retraite vers l’Égypte.

 

Le 24 Novembre, Auchinleck lui répond en ces termes par lettre : 

 

 

"Les risques encourus doivent être acceptés.


En conséquence vous devrez :

  • (i) Continuer d'attaquer l'ennemi sans relâche en utilisant toutes vos ressources, jusqu'au dernier char s'il le faut.
  • (ii) Votre objectif principal doit être comme toujours, la destruction des forces blindées ennemies.
  • (iii) Votre objectif ultime demeure la conquête de la Cyrénaïque puis l'avance sur Tripoli.

Pour cela, Cunnigham devra reprendre l'assaut vers Sidi Rezegh et des attaques menées sur les arrières de l'ennemi par le Long Range Desert Group et l'Oasis Force devront désorganiser l'adversaire."

 

 

Toutefois, Auchinleck est persuadé que Cunningham est un homme vaincu et le remplace par Neil Ritchi, son chef d'état-major.

 

Le matin du 24 Novembre, Crüwell et Rommel se rencontrent. Rommel est persuadé d'avoir acquis une victoire à Sidi Rezegh et qu'une offensive majeur peut encore chasser les forces du Commonwealth de la frontière Egypto-Libienne. De plus, Mussolini lui confie le 20e Corps Italien, il possède donc l'entièreté des forces germano-italiennes de la région et se sent en position de force. Le 30e Corps Britannique étant dispersé, Crüwell souhaite que les efforts soit portés à la destruction des forces britanniques émiettés, tandis que Rommel veut totalement ignorer le 30e Corps et diriger ses Panzer vers Sollum pour encercler le 13e Corps.

 

ANECDOTE:

 

IWM-H-13261-AEC-ACV-19410830.jpg

AEC Armoured Command Vehicle "Mammoth" sous commandement anglais

 

Le 24 Novembre, Rommel partira avec les éléments de tête de la 21.Panzer-Division. Le Mammoth (Véhicule de commandement britannique blindé, beaucoup ont été capturés par les allemands en Afrique) du général tombe en panne. Il monte donc dans celui de Crüwell.

Un seul véhicule contenait alors tout les grands chefs de la force blindée germano-italienne et de l'Afrika Korps...

 

Se dirigeant vers les réseaux de barbelés, aucune ouverture n'est trouvée. Perdant patience, Rommel prends les commandes en s'adressant à son officier d’ordonnance : "je vais m'en occuper moi-même ! ". 

Mais son sens légendaire de l'orientation va lui faire défaut : le véhicule va se perdre... en plein territoire contrôlé par les forces britanniques !

Des porteurs de messages passent, parfois en longeant le véhicule, sans se douter une seconde de qui se trouve à l'intérieur ! Les 10 officiers et les 5 soldats vont passer la nuit immobile, en pleine lignes alliées..

 

Pendant ce temps, le 5.Panzer-Regiment est lancé contre Sidi Omar, face à une brigade indienne et des batteries d'artillerie retranchées.. La moitié des chars seront perdus. (Rappelons que les jours précédent, Rommel a perdu plus de 80% de ses effectifs de chars, et que chaque pertes en blindés est plus lourde en conséquence que sur un autre front).

 

Le 25 Novembre, la sortie des forces encerclés de Tobrouk est décidée. Les Néo-Zélandais devant venir en soutient des assiégés parviennent à capturer Sidi Rezegh et Belhammed. Le lendemain, un bataillon néo-zélandais soutenu par un régiment blindé s'avance à El Duda et fait sa jonction avec les assiégés. Tobrouk est libéré de l'encerclement.

 

FORCES EN PRÉSENCE:

 

Commonwealth

 

                                                                            Afficher l’image source
 

7th Armoured Division "Desert Rats"

                                                                            7th_armoured_division_insignia_1944_3000
 

Desert Air Force

 

                                                                           Afficher l’image source
 
 
 

Axe

u0bm.jpg

21.Panzer-Division

 

 

800px-21st_Panzer_Division_logo.svg.png
 

15.Panzer-Division

 

File:Ww2 GermanDivision Panzer 15-a.PNGWw2_GermanDivision_Panzer_15-c.PNG?usela

 

Luftwaffe

 

Jagdgeschwader.27

Image illustrative de l’article Jagdgeschwader 27
 

Regia Aeronautica

 

 

                                                                               Afficher l’image source

 

 

Rédaction, édition des textes : Novi62_fils

-Réalisation des scénarios : Novi62_fils

-Correction : rAzOr1995, Romain684

-Aide diverse : rAzOr1995

 

Sources :

- Magazine Batailles & Blindés | Ligne de Front

- Livre 

- Sources internet + personnelles

 

Configuration des véhicules:

 

L'équilibrage et la répartition des effectifs ne correspond pas exactement aux proportions présente lors du conflit :

     -Les critères de morale, retraite, surprise et les idéologies animant les combattants n'étant pas possible à recréer sur une plateforme de jeu.

     -Les paramètres de fatigue de la mécanique des véhicules, niveau d'entrainement et aptitudes face aux situations de dangers ne peuvent être représentés.

     -La bataille ne reprends que les blindés en présence, l'infanterie et l'artillerie ne pouvant pas être représenté.

     -L'événement permet aux 2 camps de montrer leur potentiel : l'équilibrage est susceptible de changer au cours des batailles de l'événement.

 

Tout les modules seront désactivés sauf ceux spécifiés dans la description du véhicule correspondant !

Sauf spécifié, pas de réapparitions, une seule chance est accordée aux équipages ! (Sauf autorisation express de ma part)

(En effet, une chenille, axe de tourelle ou culasse de canon ne se répare pas en quelques secondes, un véhicule endommagé signifiait la grande majorité du temps un véhicule hors de combat ! Soyez donc prudents !)

 

 

 

COMMONWEALTH

7e ARMOURED DIVISION

 

M3 Stuart : Rang Réserve Battle Rating : 1.3

Camouflage standard 

Camouflage désertique

ff99.png

 

 

A13 Cruiser Mk II : Rang 1 Battle Rating 1.3

Camouflage standard 

Camouflage désertique

5snd.png

 

A15 Crusader Mk II : Rang 1 Battle Rating 2.3

Camouflage standard 

Camouflage désertique

 

gk35.png

 

DAF

 

Hawker Hurricane Mk II : Rang 2 Battle Rating 2.0

Camouflage standard 

 

Camouflage du 73e Escadron de la Royal Air Force

          -Pas de bombes ou roquettes

wr7e.png

 

 

946y.png

 

 

 

 

AXE :

15.Panzer-Division et 21.Panzer-Division

 

 

Panzer II Ausf F : Rang 1 Battle Rating 1.0

Camouflage standard 

Camouflage désertique

 

gcm6.png

 

Panzer II DAK : Rang 1 Battle Rating 1.0

Camouflage standard 

 

zbzy.png
 

Panzer III Ausf F : Rang 1 Battle Rating 2.0

Camouflage standard 

Camouflage désertique

 

wjfe.png

 

Panzer IV Ausf E : Rang 1 Battle Rating 1.3

Camouflage standard 

Camouflage désertique

 

yw3j.png

 

M13/40 : Rang 1 Battle Rating 1.0

Camouflage standard 

 

k4xs.png

 

CV 33 (L3/33) : Rang 1 Battle Rating 1.0

Camouflage standard 

 

6pp0.png

 

Luftwaffe / Regia Aeronautica

 

Messerschmitt BF109 F4 Tropical : Rang 3 Battle Rating 4.0

Camouflage standard

 

9ag4.png

 

G.50 Serie 2 : Rang 1 Battle Rating 1.7

Camouflage standard

 

0ue2.png

 

 

 

 

Paramètres de la bataille :

 

Les véhicules terrestres seront pilotés en mode réaliste personnalisé.

Les véhicules aériens seront pilotés en mode réaliste vue cockpit imposé.

Les paramètres générales de la salle seront en mode personnalisés.

 

 

 

Décorations des véhicules :

 

Les buissons ne sont pas autorisés.

Les décorations 3D sont autorisées, mais ici encore nous comptons sur vous pour une certaine cohérence et ne pas être dans l'abus.

Ex : Une arme japonaise n'est pas cohérente sur ce front, ni les panneaux de signalisation !  

 

 

Décalcomanies : 

 

COMMONWEALTH :

 

idxa.png c3az.png

 

 

 

AXE :

 

idxa.png  xi13.png 3tzn.png

 

4cgg.png ecvl.png cd9k.png

 

 

Paramètres de la partie :

 

Nous utiliseront la carte "Sands of Sinaï" en mission customisé

En effet celle-ci représente le mieux la région des combats.

Toutefois, elle a été modifié pour les besoins de la bataille.



 

 

Scénario : 

 

1er Scénario

Les britanniques viennent de prendre place sur l'aérodrome. Les Panzer lancent la première contre-offensive, couvert par la Luftwaffe.

 

2e Scénario

Les britanniques ont essuyés la contre-offensive mais viennent de recevoir des renforts. Les Allemands tentent de les repousser puis d'anéantir les armoured brigade

 

-------------------------------------------------------

BATAILLE LE 2 ET LE 3 MAI A 20H! 

-------------------------------------------------------

Afin de communiquer lors de la bataille, nous utilisons Discord. L'invitation vers celui-ci est disponible sur demande en MP ou sera envoyé le jour de la bataille dans la salle.

 

Pour rappel, nous refuserons systématiquement les inscriptions des joueurs disposant d'un pseudo ou nom de clan ne respectant pas le règlement de WarThunder (Article 2.1.5 jusqu’à Article 2.1.11 compris et Article 2.9.1)

Tous propos faisant apologie de ce que représente les unités engagées et l'idéologie qu'elles véhiculent sont donc à bannir de cet événement.

Edited by novi62
  • Like 1
  • Thanks 1
medal medal medal

Share this post


Link to post
Share on other sites

Planification des effectifs des équipes

7th Armoured Division (5/50)

A13 Cruiser mk II Amsteruss (Samedi/Dimanche)

A13 Cruiser mk II : nirgigo28 (Samedi/Dimanche)

A13 Cruiser mk II : L40_Chipax (Samedi/Dimanche)

A13 Cruiser mk II : Tyrandrem (Samedi)/...........................(Dimanche)

A13 Cruiser mk II : Edelweiss22 (Samedi)/...........................(Dimanche)

A13 Cruiser mk II : (Samedi/Dimanche)

A13 Cruiser mk II : (Samedi/Dimanche)

A15 Crusader mk II : lankou14 (Samedi/Dimanche)

A15 Crusader mk II : Flyfight500 (Samedi/Dimanche)

A15 Crusader mk II : Darkbakaneko (Samedi/Dimanche)

A15 Crusader mk II : suppositoire (Samedi/Dimanche)

A15 Crusader mk II : FlikerWar (Samedi/Dimanche)

A15 Crusader mk II : Maitre_chasseur (Samedi/Dimanche)

A15 Crusader mk II : thorgthorg (Samedi/Dimanche)

M3 Stuart : CrixosGamer (Samedi/Dimanche)

M3 Stuart : Derdre_Ambre (Samedi/Dimanche)

M3 Stuart : baldag (Samedi/Dimanche)

M3 Stuart : Golghota (Samedi/Dimanche)

M3 Stuart : _Taihou (Samedi/Dimanche)

M3 Stuart : _Yahagi (Samedi/Dimanche)

M3 Stuart : arvigna (Samedi ) / Spectra (Dimanche)

M3 Stuart : Erazayy (Samedi/Dimanche)

 

Desert Air Force

 

Hawker Hurricane Mk II : DaedaluOfSiN (Samedi/Dimanche)

Hawker Hurricane Mk II : piotrszut (Samedi/Dimanche)

Hawker Hurricane Mk II : OldLager (Samedi/Dimanche)

 

 

 

Afrika Korps (7/50)

Panzer II ausf F : Otto4980 (Samedi/Dimanche)

Panzer II ausf F : Jistop_Gaming (Samedi/Dimanche)

Panzer II ausf F : Helmut_Chachos(Samedi)/..........................(Dimanche)

Panzer II ausf F : PtiSaidou (Samedi/Dimanche)

Panzer III ausf F : Creence (Samedi/Dimanche)

Panzer III ausf F : CrAzY_OaSiS(Samedi)/ Bartor86(Dimanche)

Panzer III ausf F : Lt_Colonel (Samedi/Dimanche)

Panzer III ausf F : Spiotraicke  (Samedi/Dimanche)

Panzer III ausf F : QuestCrew(Samedi/Dimanche)

Panzer III ausf F : (Samedi/Dimanche)

Panzer IV ausf E Von_Stukweg(Samedi/Dimanche)

Panzer IV ausf E :  Leaverpool(Samedi/Dimanche

Panzer IV ausf E : PANzerVI_Tiger_1 (Samedi/Dimanche)

M13/40 : Jack__Ryan(Samedi/Dimanche)

M13/40 : Deenartock (Samedi/Dimanche)

M13/40 :  PACTwo (Samedi/Dimanche)

M13/40 :  Satkill08 (Samedi/Dimanche)

CV 33 (L3/33) : pyromaniac1689 (Samedi/Dimanche)

CV 33 (L3/33) : RazorMSF(Samedi/Dimanche)

CV 33 (L3/33) : (Samedi/Dimanche)

CV 33 (L3/33) : (Samedi/Dimanche)

 

Luftwaffe / Regia Aeronautica

G.50 Series 2 : Knappick(Samedi/Dimanche)

BF109 F4 Trop. : Poussin_Pouipoui(Samedi)/Helmut_Chachos(Dimanche)

BF109 F4 Trop. : TheFrenchFalcon(Samedi)/CrAzY_OaSiS(Dimanche)

BF109 F4 Trop. : minnus (Samedi)/ Percegraal (Dimanche)

 

Remplaçant : 

WorldWar2_Univer

MrSuicideBunny

Lebougnat

Blaze57530

Maitre_chasseur

Bartor86(Samedi)

Edited by novi62
  • Like 2
  • Thanks 1
medal medal medal

Share this post


Link to post
Share on other sites
24 minutes ago, pyromaniac1689 said:

Je peux pour les 2

C'est noté 

 

15 minutes ago, Poussin_Pouipoui said:

Bonjour, je suis partant pour du Bf109 le samedi :)

C'est enregistré pilote ! 

 

6 minutes ago, TheFrenchFalcon said:

Bonjour, je suis partant en Bf 109 pour samedi ! :salute:

C'est noté pilote ! :salute:

13 minutes ago, baldag said:

présent ,bien sur,les deux jours.:salute:

 

En quel véhicule ? 

 

medal medal medal

Share this post


Link to post
Share on other sites
11 minutes ago, L40_Chipax said:

Je suis dispo pour les deux.

 

En quel véhicule ? 

 

9 minutes ago, minnus said:

BF 109 pour moi également. Le samedi.

A plus !

C'est noté ! 

 

3 minutes ago, Otto4980 said:

Salut Je suis présent les deux jours en Panzer II DAK. 

merci de nous organiser ceci ! :salute:

C'est inscrit ! :salute:

 

RazorMSF via MP, cv33 les 2 soirs

medal medal medal

Share this post


Link to post
Share on other sites

Via MP Von_Stukweg en Pz IV Ausf E les 2 jours

 

13 minutes ago, amsteruss said:

Salut, je suis dispo pour samedi et dimanche en A13 Cruiser MK2 :salute:

C'est inscrit ! 

 

4 minutes ago, Questcrew said:

dispo les 2 jours en Pz.III F

 

C'est noté ! 

medal medal medal

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, lankou14 said:

Bonsoir

Je serais intéressé pour être en A 15 cuisader mk2 les deux jours

C'est inscrit !

medal medal medal

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, WorldWar2_Univer said:

Captain Bruce Ballantyne, Patrol commander of T Patrol, the Long Range Desert Group (LRDG), probably taken in the Western Desert, Libya, 1940-43 : ColorizedHistory

Dispo mon Colonel ! 

Dans les deux factions, je peux prendre l'ensemble des véhicules pour compléter ! 

Bien mon capitaine ! C'est noté mon capitaine ! 

 

2 minutes ago, MrSuicideBunny said:

Dispo les deux jours avec tous les véhicules selon besoin !

C'est inscrit ! 

medal medal medal

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.